ou comment Le futur s'expose au musée
de Pleumeur-Bodou

Au futur ? Bien malin en effet celui qui saurait affirmer ce que seront les télécoms du futur. Ce petit mot permet plus de liberté et invite les futurologues à un peu de modestie.
Le Musée de Pleumeur-Bodou offre depuis le 11 avril dernier une vision de ce futur.

Au départ un petit livre bourré d'idées, Com'Demain, conçu au sein du Studio créatif de France Télécom R&D. Ce travail de veille rassemble nombre d'usages et de fonctionnalités émergentes, envisageables, délirantes ou simplement possibles… Deux sources d'inspiration : une grande bibliographie tirée de la Science fiction, du cinéma ou de la BD et, surtout, les séances de travail du Studio créatif.

Sujet très intéressant pour les visiteurs du Musée de Pleumeur-Bodou, avides de comprendre les nouveaux services mis à leur disposition et d'en savoir un peu plus sur ce qui se prépare dans les labos.

Cette exposition a l'ambition d'établir une distinction entre le probable et l'hypothétique, de présenter non pas des techniques compliquées mais des services et usages innovants, enfin de se centrer sur la vie quotidienne et détaillée au cours d'un cheminement à travers six zones thématiques représentatives : habitat, travail, santé, transports, loisirs, enseignement.

On dialogue ainsi avec le Portier virtuel et l'assistant culinaire. On change de look (coiffure, lunettes) avec une application préfigurant déjà le télé-essayage virtuel.

Quelques objets sont là, en clin d'œil, pour rompre la monotonie de murs nus agrémentés des seuls écrans LCD muraux. Une cuisine intégrée dont le four micro-onde affiche également des recettes du site… wanadoo.recette.com. Le Pleumeur-Bodou Star à grande vitesse offrira à tous les passagers un équipement multimédia relié à tous les réseaux. La douche à ultrasons effectue aussi le check-up santé matinal et met automatiquement à jour le carnet de santé personnel.

Enfin, pour maintenir une bonne distinction entre ce qui sera disponible dans un futur proche et les élucubrations plus incertaines des chercheurs et des auteurs de SF, les organisateurs de l'exposition ont illustré ces services d'un futur plus lointain par une fiction animée réalisée en images de synthèse 3D à partir du scénario du livre Com'Demain.

Cette exposition est ainsi le fruit d'une collaboration efficace entre le Musée des Télécoms et France Télécom R&D représenté en particulier par le Studio créatif.

Le film de l'inauguration de l'exposition

Aide pour voir la vidéo

Un téléviseur dans la zone séjour reçoit les appels en visiophonie montrant qu'à l'heure du multimédia, dans chaque pièce de l'habitat réseaux et terminaux convergent pour fournir des services très divers et devenir quasiment universels.

Un moteur de recherche effectue des sélections sur un critère non plus seulement textuel mais graphique ("un visage au moins a été détecté dans les photos du site") ce qui permet de trouver rapidement des photos de célébrités…

La télémanipulation d'objets, fussent-ils virtuels, montre aux visiteurs que coopérer à distance n'est pas toujours évident et qu'il faut sans doute davantage prêter attention à ses interlocuteurs : introduction à la communication non verbale au moyen du comportement de l'avatar de l'interlocuteur, …en attendant de pouvoir transmettre les expressions de son clone.

Sur un large écran plasma réservé au Pôle Innovation, une présentatrice virtuelle aux couleurs de France Télécom R&D introduit à différentes animations dont bon nombre figurent là encore au catalogue du Studio créatif.
Une question intéresse au plus haut point les futurs utilisateurs: quel terminal pour demain? Les prévisions indiquent, au moins, trois directions. En premier lieu, un terminal très universel, sorte de super micro-ordinateur dans lequel les fonctionnalités s'enchaînent en toute simplicité grâce à une ergonomie très enrichie (agents intelligents, interfaces vocale ou gestuelle très élaborées…). A l'opposé des terminaux simplissimes à vocation spécialisée tel le livre électronique (le Rocket e-book affiche dans une vitrine texte et gravure en fac-similé de la première page d'Alice in Wonderland) où les champignons communicants chers au Studio créatif. A venir très bientôt une tablette graphique, ordinateur léger dont on est tenté de dire qu'il est destiné en particulier à faire oublier qu'il s'agit d'un micro-ordinateur.

Enfin, parmi les terminaux mobiles, voici le premier pocket-pc qui arbore fièrement une petite antenne: il est aussi téléphone GSM et terminal de données GPRS.
En attendant le visiophone UMTS qui tiendra au creux de la main, les services du musée ont réalisé une maquette à l'échelle 2 d'un téléphone d'où l'on dira le plus souvent "Allo ! tu me vois ?". Bien sûr, dans cette exposition, deux câbles croisés sont cachés dans le support…

Des jeux électroniques on connaît, des jeux en réseau aussi lorsqu'il s'agit de conduire une Formule 1. Grâce à Com'Ip, véritable substitut vocal au "chat" textuel, jusqu'à six pilotes distants peuvent désormais ajouter vocalement leurs émois et vivre des courses étonnantes. Il peuvent bien sûr choisir d'autres jeux et voler de concert dans un rallye aérien avec "contact radio" ou, plus ordinairement, s'invectiver dans d'inévitables "jeux de baston"….

Des exécutables permettent d'évoluer selon son bon plaisir dans des représentations virtuelles de lieux connus, tels les Champs-Élysées ou les abords de la place du Parlement de Rennes. Ces villes virtuelles deviendront-elles bientôt les supports des annuaires électroniques avec tous les enrichissements que l'on peut imaginer ?
Un navigateur sécurisé permet d'explorer une large sélection des sites pour l'éducation dont évidemment tous les sites éducatifs tels www.apreslecole.fr.